Welcome to my Muse Bar

17 mai, 2006

St. Elsewhere : Le buzz

Vendredi, un album déposé sur mon bureau, "de la part de François".

La pochette : une explosion de formes, de couleurs et un nom imprononçable : "Gnarls Barkley", le titre est vague : "St. Elsewhere".

Je ne comprend pas très bien et ai soudainement peur pour mes pauvres oreilles.
Mais elles sont curieuses, alors je rentre tranquillement chez moi, avec ce gadget entre les mains, ne sachant toujours pas à quoi m'attendre.

Je glisse cette bombe dubitativement dans le lecteur et dès le premier morceau j'assiste à une véritable révolution : la vraie musique existe encore !

Je reprend la pochette, et là tout me parle : la bombe, le titre, le nom... "Gnarls Barkley : St. Elsewhere".

Morceau après morceau, je réapprivoise mon oreille et suis immédiatement expédiée dans un univers psychédélique, folklorique, hypnotique... Mon corps s'emballe sans que je puisse y faire quoi que ce soit.
De "Go-Go Gadget Gospel" à "The last Time"... je suis baladée entre le gospel, la house, la soul, la funk, la pop et le rock... je ne reconnais rien d'habituel. Cet album est tout simplement bon !

Je constate alors qu'il n'y a pas de règles à St. Elsewhere et qu'un topo s'impose : Mais qui est donc "Gnarls Barkley" ?

Gnarls Barkley est né de la collaboration entre deux poids lourds du son, j'ai nommé DJ Danger Mouse, d'abord connu pour son remix explosif du BLACK ALBUM de Jay Z et du WHITE ALBUM des Beattles (le classique), qu'il a alors appelé : THE GREY ALBUM, et plus recemment pour la production du nouvel album des Gorillaz et Dangerdoom.

Et la soul machine que l'on entend, se nomme Cee-Lo, artiste originaire d'Atlanta et ex-membre fondateur des groupes Goodie Mob et The Dungeon Family, il travaille avec les grands de la scène américaine notamment Outkast, Lauryn Hill, Carlos Santana et Common.
Celui-ci veut avant tout "Faire de la musique pour toucher le plus grand nombre et briser les frontières".
Avec un talent comme le sien on peut effectivement tout se permettre.

Avec 400 millions de titres téléchargés en 2005, le single 'Crazy' a atteint les sommets du top UK avant même de sortir dans les bacs.
Il a créé un tel buzz, qu'en Angleterre, pour la première fois, il a été décidé d'intégrer aux charts officiels, les ventes réalisées sur les disques et titres provenant de la toile.

Une belle récompense qui nous permettra peut-être de voir émerger d'autres perles musicales de ce genre, ou d'un autre !

Promesse tenue pour 'Gnarls Barkley' : Nous sommes tous devenus fous !

Gnarls Barkley : Le site officiel

16 mai, 2006

Wanted !

WARNING !

Recherche jeune homme :

Appelé : Seb R.
Type : Européen.
Signe particulier : mal rasé, pas lavé, pas coiffé, etc...
Délit : Utilisation abusive du module photo "Bloggersnap".
Award : $1.000, vraiment pas plus

15 mai, 2006

Mois de la photo à Paris : Cheers !


"En novembre 2006 aura lieu la 14e édition du Mois de la Photo à Paris.

Pourquoi un festival off ?
Afin de découvrir des talents moins conventionnels, plus alternatifs et subversifs, et ce dans des lieux d’exposition en marge des galeries participants au Mois de la Photo.

Parce qu’isolés, ces lieux et ces manifestations moins connus passeront inaperçus. Le but de ce festival off est de réunir tous les lieux ensemble pour leur donner plus de poids et d’importance. Le but est d’apporter aux différents lieux d’exposition une visibilité qui dépasse le simple événement local. Unissons donc nous tous !

Qui sera exposé ? Le Mois de la Photo-OFF réunira des photographes, des collectifs, des écoles et tous les organismes liés à la photographie.

Sont invités à participer au Mois de la Photo-OFF : tous les lieux et espaces alternatifs dédiés aux arts plastiques et plus spécifiquement pendant le mois de novembre, qui est le mois de la photographie, les laboratoires photographiques, les librairies spécialisées, des boutiques, des restaurants, des cafés et bars, ainsi que les galeries traditionnelles non-inclues dans la sélection officielle du Mois de la Photo.

Des expositions, des projections, des débats, des soirées sont au rendez-vous pour cet événement.

Où se passe t-il ? Il n’y a pas un seul endroit où se centralise le Mois de la Photo-OFF.
Il se tiendra partout dans Paris, dans des lieux à la fois classiques mais également aussi originaux et décalés que surprenants.
C’est un rassemblement de plusieurs espaces et différents endroits, soigneusement sélectionné par les organisateurs, qui sont des professionnels dans le métier de la photographie.

Un flyer, un catalogue ainsi que ce site web nous serviront comme outils de communication pour promouvoir toutes les manifestations en marge du Mois de la Photo officiel et vous tenir au courant pendant tout le mois de novembre. "

Neil Atherton - Commissaire Général du Mois de la Photo-OFF

En savoir plus

12 mai, 2006

Je tangue

Gotan Project : "Lunàtico".
Cela fait déjà plusieurs semaines que l'on me tanne pour que j'écoute leur nouvel album.

Dans un premier temps je m'imagine dans ce lounge bar dont j'oublie toujours le nom, il se situe près du Conservatoire National des Arts et Métiers.

Je plante alors le décor, les bougies, les mirages...

Cet album est entraînant, il invite au voyage, certes, mais seulement je ne décolle toujours pas, alors que se passe-t-il ? Ce mélange des genres est certes envoûtant mais à son écoute je réalise que mon oreille est capricieuse : l'accordéon elle n'aime pas vraiment ça.

Deux morceaux retiennent tout de même mon attention "Arrabal" et "Amor Portequeño", ils sont sensuels, voir sexuels, ils invitent au tango passion...

Le résultat fait très rive gauche, limite musique d'ascenceur (de palace bien entendu).

Cet album est plus parisien qu'il ne le voudrait, il n'aura donc pas tout perdu !

Gotan Project c'est quand même le mélange entre deux cultures, c'est un pari fou, une main tendue entre ici et là-bas, donc que l'on aime ou pas la magie opère.
Les fans sont au rendez-vous et c'est l'essentiel.
Ils sont d'ailleurs en tournée mondiale jusqu'en 2007 : Luxembourg, Copenhague, Londres, L.A. et même Montpellier...

A faire, à suivre : Site Officiel

11 mai, 2006

Pas si mâle !

Il faut bien qu'on vous rassure...

La presse vous encense pourtant, vous avez la côte, on vous dit "métrosexuel", voir "plus féminin", et pourtant il y a toujours ce doute : "vais-je plaire ?", "suis-je assez grand ? assez fort ?".

Le visuel "Bourreau des Coeurs" proposé sur le site "Lafraise.com" a obtenu 1597 votes et reçu plus de 6000 visites. Cette hâche, comme plantée en plein coeur met fin à toute conversation...
Tout cela ne serait-il pas qu'une question d'égo finalement ?

Les choses semblent être enfin rentrées dans l'ordre...
Mais mamour, ce vert, n'est-il pas un peut trop voyant ?

Lafraise.com : le site 100 % t-shirt